article-le-sommeil-de-bébé

Les pleurs au coucher, les réveils récurrents, les nuits écourtées sont autant de “casse-tête” pour beaucoup de parents . Chaque enfant est unique et c’est à vous d’adapter les rituels du coucher, selon le tempérament de votre bébé, qui vous conviennent le mieux ainsi qu’a votre bout’chou . Aider votre enfant à dormir. Pivilégiez le […]

Les pleurs au coucher, les réveils récurrents, les nuits écourtées sont autant de “casse-tête” pour beaucoup de parents .

Chaque enfant est unique et c’est à vous d’adapter les rituels du coucher, selon le tempérament de votre bébé, qui vous conviennent le mieux ainsi qu’a votre bout’chou .

article-le-sommeil-de-bébé

Aider votre enfant à dormir.

Pivilégiez le calme (lumiére tamisée, musique douce …)

Vérifiez son confort (couche propre, température de la pièce agréable …)

article-le-sommeil-de-bébé

Le rituel du coucher

Vers 5-6 mois vous pouvez mettre en place un rituel du coucher, qui s’allongera au fur et à mesure que votre enfant grandira. Trouvez en un et gardez-le, toujours dans le même ordre et à un rythme adapté à votre bout’chou . Répétez chaque soir les mêmes gestes: bain (toilette), lavage des dents, pyjama, histoires, câlins, dodo.

Cela rassure votre enfant et il comprend que l’heure du dodo approche lorsque la routine commence.

Le son de votre voix est importante, car bébé la connait bien et le rassure, parlez lui, chantez lui une berceuse, racontez lui une histoire ( même si le contenu n’est pas compris, la musicalité de la voix est opérante)

Chaque soir, ma fille lisais à Zia ” La fourmi m’a piqué la main”, une comptine à découvrir du bout des doigts. Quand Zia se sentait fatiguée le soir, elle piquait sa main avec son petit doigt, signifiant à sa maman qu’elle était prête à aller se coucher ( d’où parfois l’intérêt de lire toujours la même histoire ).

Rassurez votre enfant en lui montrant que vous n’êtes pas loin, que vous pouvez revenir le voir si il pleure, qu’il a soif ou qu’il a peur . Si malgre ça, il pleure ou se relève (“j’ai peur, je veux faire pipi, j’ai soif, j’ai quelque chose à te dire “…), répétez le rituel (câlins, histoires …), mais avec un temps plus court.

Vers 8 mois, l’angoisse de séparation est une étape normale, avant le coucher ou pendant la nuit, bébé a parfois besoin d’être rassuré. En lui parlant et le caressant, il apprendra à se rendormir seul.

À vous de trouver votre rythme et celui de votre enfant pour faire de ce moment, un échange précieux et harmonieux aussi important pour vous que pour votre tout-petit.

Venez partager vos rituels et “astuces” !…

Christine.

Retrouvez sur la boutique, des histoires à lire le soir : “Dodo”Je m’endors comme un ourson “ Petit ours n’a pas sommeil

Merci à Naoufel, Zia et Elijaa, qui sont mes sources d’inspiration et mes modéles !

Merci à mon fils @suuuperdream pour les photos !

Retrouvez moi sur instagram et Facebook

Sources et références : Naître et grandir – Mpedia- ” J’éléve mon enfant ” Laurence Pernoud


Articles similaires

Laisser un commentaire